Résidence Edison, un projet de résidence étudiante de trente chambres a été érigé sur un terrain vacant situé dans l’épicentre de la vie étudiante de Montréal, au nord de l’Université McGill, dans le secteur nommé « Milton Parc ». L’emplacement a été le théâtre d’un important incendie au début du 20e siècle, détruisant une maison patrimoniale du 19e siècle. Le projet visait à faire le pont entre l’architecture contemporaine et la mémoire du lieu.

Le contexte historique du site est la première source d’inspiration du projet. L’exploration d’une technique innovante, la photogravure, a permis d’implanter une façade recouverte de panneaux de béton engravés par des images relatant cette tragédie. Le projet est une architecture « parlante » qui rehausse l’expérience intellectuelle et la perception des passants et des habitants du quartier. Le revêtement témoigne du temps qui passe et permet ainsi à la façade de s’animer grâce à des jeux d’ombres et de lumières qui ancrent le bâtiment dans son contexte.

La séquence d’images engravées sur la façade en béton est extraite du film « Montreal Fire Department on Runners (Edison, 1901) ». Le film a été soigneusement choisi pour sa pertinence à la fois historique et contextuelle tout en soulignant le génie de Thomas Edison, un important contributeur au développement des « tableaux mouvants » dans le monde du cinéma.

 

Edison Residence is located on a small vacant lot at the epicentre of Montreal student life, just north of the McGill University’s Milton gates. The site endured a fire in the early 20th century, which flattened the existing 19th century historic stone house, representing one of many narrative layers embedded in the land.

The historical context of the site became the primary inspiration for the urban renewal project, which lead to the exploration of an innovative concrete fabrication technique: photoengraved concrete panels that enabled the building to tell a story. The project encapsulates an architecture ‘parlante’, an architecture that heightens the intellectual and perceptual experience of its inhabitants by stimulating active looking.

The film sequence photoengraved into the concrete façade is extracted from the sequence of stills from the film: Montreal Fire Department on Runners (Edison, 1901). The film was carefully chosen for its historical and contextual relevance, referencing the fire that vacated the site and highlighting the prolific inventor Thomas Edison, an important contributor to the development of ‘tableaux mouvants’ and motion pictures.