Irène, un projet de lofts urbains, transforme et façonne un vestige industriel situé dans l’arrondissement St-Henri à Montréal en proposant une addition contemporaine et une façade novatrice. Une série de panneaux perforés en aluminium ont été assemblés pour créer une peau extérieure qui enveloppe les trois étages de l’agrandissement au-dessus du bâtiment existant datant de 1938.

Tout en établissant une analogie avec le rideau de théâtre, la peau métallique permet également de dissimuler et de révéler l'activité intérieure des appartements, transformant l’objet architectural en une performance urbaine qui ajoute une note de spectacle au quartier. Construit par « Railway and Power Engineering Corporation Ltd. », la typologie de l’immeuble existant d’une époque passée, valorisant les ouvrages de brique dotés de pilastres décoratifs et mettant l’accent sur la maçonnerie ornementale.

En ce qui concerne l’ajout de trois étages, l’approche a été de créer une impression de légèreté au-dessus d’une base existante plus-lourde – une superstructure contrastante qui, en vertu de sa différence, donne lieu à un dialogue entre l'ancien et le nouveau, le traditionnel et le contemporain, l’objet architectural et son environnement.

 

The urban housing project, Irène, located in Montreal’s St-Henri borough, exemplifies how innovative design can re-new and subsequently highlight existing infrastructure within the City. Perforated aluminium panels, customized into a novel exterior building envelope screen the upper three storeys of an addition above an existing industrial building from 1938.

Drawing an analogy with a theatrical curtain, the metallic skin acts equally to veil and to reveal the activity within, offering an ever-changing urban performance that adds a touch of spectacle to the neighbourhood. Constructed by the Railway and Power Engineering Corporation Ltd., the existing building’s typology speaks of a past era boasting brick facades with decorative pilasters and ornamental masonry accents.

The three-storey addition creates the impression of a light, floating volume atop the existing, robust base — a contrasting superstructure that, by virtue of its difference, gives rise to a dialogue between old and new, tradition and contemporary, the building and its surroundings.